Rugby et intelligence collective (1)

octobre 8, 2017

Rugby et intelligence collective (1)

Rugby et intelligence collective

Au rugby et de tout temps, une seule chose compte, c’est la vitesse du ballon.

Ensuite il faut en finir avec ce faux débat sur les temps de jeu, car il n’existe que 2 temps de jeu:
– soit le jeu à partir d’une phase arrêtée (touche, mêlée, renvoi, pénalité, …)
– soit le jeu à partir d’une phase de regroupement sans arrêt provoqué par l’arbitre (maul, ruck)
Donc le public et les commentateurs souvent confondent temps de jeu et nombre de fois qu’une des équipes conserve le ballon.

Rugby et Haka

Le rugby avait une particularité, c’était de jouer sur la polyvalence, la multi-compétence, le multi-culturel et surtout sur l’intelligence des joueurs.

Depuis plus de 20 ans, on a tout misé sur le physique et sur la programmation du jeu.
Ce qui a favorisé le jeu des défenses. Un exemple: le 1/4 de finale NZ-France à Cardiff en 2007, où la France a défendu avec une abnégation rare et a su profiter des erreurs des All Blacks qui se sont entêtés, alors qu’un drop aurait suffit.

Ensuite, plutôt que virer l’entraineur comme cela aurait été fait en France, la Nouvelle -Zélande lui a renouvelé sa confiance.
Et les All Blacks se sont programmés pour gagner la RWC 2011 chez eux, ce qui a été fait.
De peu disent les esprits chagrins, car la France méritait la victoire sur cette finale, et elle n’a perdu que d’un point.
Erreur, grande erreur car pour gagner, il fallait deux points de plus.
Et surtout un meilleur parcours pour emporter la décision et influencer l’arbitre favorablement.
N’oublions pas que les All Blacks ont gagné sur une combinaison intelligente en touche, prévue à l’entrainement et jouée à la perfection, ensuite ce n’est que de la gestion de l’écart.
Qu’ont montré les Francais à part une grosse défense ?
Ont-ils fait preuve d’intelligence ? Et pourtant la victoire était possible, il aurait peut-être suffit de réfléchir sainement lors de la pénalité offerte par l’arbitre.
Mais Parra et Yachvili blessés n’étaient plus la.
Est-ce que Traille s’est proposé ?
Non, c’est Trinh duc qui en a pris la responsabilité, lui le paria.
Une finale se prépare longtemps à l’avance, ce n’est jamais le physique uniquement qui permet de gagner, ce n’est qu’un pré-requis indispensable.
Ce qui permet de gagner c’est le mental et l’intelligence.
Et dans ce sport la seule intelligence qui compte, c’est l’intelligence collective!

L’intelligence collective !

Rugby, abnégation et intelligence collective

 

…/…

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.